Le blogue de Montréal-Nord

Posted on 1 minute(s)

Suite aux événements des dernières semaines à Montréal-Nord, le magazine l’Actualité a créé un nouveau blogue: Le blogue de Montréal-Nord. Carole Beaulieu, rédactrice en chef du magazine, a été interpellé par les commentaires de la population du quartier qui disait : « on nous écoute pas ». Elle s’est inspirée d’une expérience tenue en Suisse après les émeutes des banlieues parisiennes, le Bondy blogue.

Le blogue est animé par le romancier montréalais Mauricio Segura.

Un expérience de parole publique, de dialogue ? À suivre de près.

——–

Pour plus d’info :

Écouter l’entrevue de Carole Beaulieu et Mauricio Segura à l’émission Sans Détour de Radio-canada

Lire l’éditorial de Carole Beaulieu : Lettre aux jeunes de Montréal-Nord

La discussion est ouverte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Comments
  • Winchell Rousseau
    12 septembre 2008

    Bonjour,

    C’est avec stupéfaction que j’ai lu cet article écrit par Mme Carole Beaulieu, Publié dans L’actualité le 5 septembre 2008. J’ai toujours eu un grand respect pour votre magazine, mais voir que vous publié de tel torchon me dépasse. On entend souvent cette phrase “On est ce que l’on mange” moi je dis “On est ce que l’on publie”

    J’en veux plus à votre irresponsabilité pour avoir publié ce torchon qu’a Mme Carole Beaulieu pour son ignorance et son manque de respect envers les minorités. Une personne malade ne s’attend pas à ce que l’on étende un sirop par terre tout en lui demandant de venir lécher. De même, l’arrogance et la condescendance dont Mme Carole Beaulieu fait preuve est sans limite.

    Sachez que s’il y a eu émeute à Montreal-Nord, ce n’est pas parce qu’une équipe de basket-ball a gagné ou perdu, mais bien parce qu’il y a eut mort d’homme. Un jeune homme, sans armes, est mort après avoir reçu plusieurs projectiles tirés depuis le pistolet d’une policière de Montreal-nord, laissant ainsi dans le deuil famille et amis. Ce sujet demande donc d’être traité avec le plus grand respect et beaucoup de compassion.

    Ce qui me choque le plus c’est le fait que Mme Carole Beaulieu veuille nous laisser croire qu’elle tend une perche afin d’aider ces jeunes discriminés, mais la manière dont elle prend les raccourcis pour expliquer leur situation, ne démontre que sa mauvaise foi et son dédain envers les minorités visible.

    Sachez que ces jeunes s’expriment très bien en français et n’ont pas besoin d’intermédiaire ou de traducteur. S’ils préfèrent garder le silence, c’est bien à causes de gens comme vous.

    Cordialement
    Winchell Rousseau
    Wrousseau1@sympatico.ca

  • Winchell Rousseau
    11 septembre 2008

    Bonjour,

    C’est avec stupéfaction que j’ai lu cet article écrit par Mme Carole Beaulieu, Publié dans L’actualité le 5 septembre 2008. J’ai toujours eu un grand respect pour votre magazine, mais voir que vous publié de tel torchon me dépasse. On entend souvent cette phrase “On est ce que l’on mange” moi je dis “On est ce que l’on publie”

    J’en veux plus à votre irresponsabilité pour avoir publié ce torchon qu’a Mme Carole Beaulieu pour son ignorance et son manque de respect envers les minorités. Une personne malade ne s’attend pas à ce que l’on étende un sirop par terre tout en lui demandant de venir lécher. De même, l’arrogance et la condescendance dont Mme Carole Beaulieu fait preuve est sans limite.

    Sachez que s’il y a eu émeute à Montreal-Nord, ce n’est pas parce qu’une équipe de basket-ball a gagné ou perdu, mais bien parce qu’il y a eut mort d’homme. Un jeune homme, sans armes, est mort après avoir reçu plusieurs projectiles tirés depuis le pistolet d’une policière de Montreal-nord, laissant ainsi dans le deuil famille et amis. Ce sujet demande donc d’être traité avec le plus grand respect et beaucoup de compassion.

    Ce qui me choque le plus c’est le fait que Mme Carole Beaulieu veuille nous laisser croire qu’elle tend une perche afin d’aider ces jeunes discriminés, mais la manière dont elle prend les raccourcis pour expliquer leur situation, ne démontre que sa mauvaise foi et son dédain envers les minorités visible.

    Sachez que ces jeunes s’expriment très bien en français et n’ont pas besoin d’intermédiaire ou de traducteur. S’ils préfèrent garder le silence, c’est bien à causes de gens comme vous.

    Cordialement
    Winchell Rousseau
    Wrousseau1@sympatico.ca