25 ans !

Posted on 2 minute(s)

25 ans déjà!

Sapré Covid! Avec le confinement, j’allais oublier de souligner qu’on célébrait cette année les 25 ans de la création de la Toile du Québec. Elle est morte depuis déjà plusieurs années et elle a malheureusement été famélique trop longtemps avant sa disparition. Mais, durant ses premières années, cette Toile aura permis à des millions de personnes au Québec de faire leurs premiers pas (et de nombreux autres) sur un Internet naissant.

Avec cet anniversaire, c’est aussi pour moi 25 ans entièrement dédié au numérique. Du modem 14 400 bps à la haute vitesse mur-à-mur, il en est passé des gigaoctets sous les ponts.

Mais papa, c’était quoi La Toile?

Pour la génération Z qui n’était pas née en 1995, qui se demande c’était quoi La Toile ? C’était un répertoire des sites Internet qui existaient au Québec.

Remontons en 1995. Internet n’a alors que quelques années de vie. Il est réservé principalement aux milieux académiques et utilise des protocoles pointus avec des interfaces pas du tout friendly. Tout à coup apparut le Web, avec ses navigateurs et ses hyperliens. Dès lors quelques entreprises, organisations et personnes se mettent au HTML pour concocter les premiers sites Web.

La Toile 1996

En 1995, au Québec on en dénombrait quelques centaines, puis rapidement quelques milliers. Les répertoires de sites sont multipliés à travers le monde afin de les recenser et faciliter leur découverte. Les moteurs de recherche (par exemple AltaVista) sont venus (un peu) plus tard. Les premiers pas sur le Web, de tout un chacun, se faisaient irrémédiablement au moyen de ces répertoires. La Toile du Québec a connu dès son lancement une croissance exponentielle, dans son achalandage comme dans la profondeur de son arborescence. Trois ans après son lancement, la consultation se chiffrait déjà en million d’usagers uniques par mois.

La Toile a été durant quelques années la porte d’entrée principale du Web québécois ainsi qu’un révélateur de la créativité de l’industrie numérique naissante. A suivi la création (ou l’acquisition) de sites complémentaires à La Toile avec toujours ces mêmes objectifs : mettre en valeur les multiples facettes du Web, guider les internautes dans leur recherche et les initier au Web. Nous avons même produit les premiers médias d’information de qualité dont les sources étaient exclusivement numériques. Suivront plus tard des services plus spécialisés (ex.: site d’emplois, rencontres, etc.).

Et, bien sûr, l’aventure de La Toile est inséparable de l’entreprise Netgraphe à laquelle elle a donné vie en 1996 qui devint en 1999 la première entreprise full play internet à faire son entrée en bourse au Canada.

Voilà donc pour ce petit rafraîchissement historique.

(Chrystian, ce soir, je trinque à ta santé et à cette folle aventure.)

La discussion est ouverte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Comment
  • Martine
    24 juillet 2020

    Un jour, il faudrait publier un livre et raconter cette histoire du web québécois… à moins que ça existe déjà…