Échangisme électoral

Posted on 3 minute(s)

Un des aspects les plus intéressants d’Internet, et encore plus particulièrement depuis les dernières années, est cette capacité qu’ont les utilisateurs du Net de discuter et d’échanger entre eux. Les distances et les obstacles ont fondus comme glacier sous l’effet du réchauffement. Le potentiel de communication, d’échange, de transaction se décuple au gré du développement des technologies et de l’imagination des utilisateurs.

Vous désirez vendre votre maison, pas de problème. Vous chercher des vacances, pas de problème. De la musique ou des films, aucune problème en mode légal ou un peu moins. On peut écouler sa vieille collection de timbres sans peine et même, si on est un peu plus habile, échanger une maison contre un trombone rouge. Vous faire des amis, collègues, famille; rester en contact avec eux; tous les outils sont là, et un peu plus à chaque jour.

Voilà qu’il est maintenant possible d’échanger son vote. Le principe est simple: vous ne voulez pas voir les Conservateurs de Stephen Harper rester au pouvoir, mais votre candidat NPD a peu de chance de gagner dans votre circonscription alors que le Libéral est très bien placé, alors échangez votre vote avec un autre électeur placé dans le scénario inverse; vous votez libéral dans votre comté et lui NPD dans le sien… faute d’avoir voter pour votre candidat préféré, vous aurez la grande consolation que votre vote soit rentable. Simple et original. De l’échangisme électoral.

Ce qui était possible antérieurement sur des bases individuelles (le vote stratégique ne naît pas avec cette élection-ci) prend tout-à-coup une dimension toute nouvelle, stimulé par ces nouvelles possibilités qu’offre Internet. Épiphénomène ou tendance lourde, l’histoire le dira.

Deux initiatives ont vu le jour jusqu’à présent. Deux initiatives que vous pourrez suivre pour leur originalité ou auxquelles vous pourrez participer si vous croyez pouvoir en tirer un bénéfice immédiat (à vous de choisir)

1. Pair Vote – 2008 Canadian Federal Election qui se définit comme suit :

Vote pairing (also known as vote swapping) happens when a voter in one riding agrees to vote tactically for a less-preferred candidate or party who has a greater chance of winning in their riding, in exchange for a voter from another district voting tactically for the candidate the first voter prefers, because that candidate has a greater possibility of winning in that riding.

2. Anti-Harper Vote Swap Canada, qui est un groupe Facebook.

The concept of the vote swap is simple: in a completely legal fashion, it allows voters in different ridings to swap votes to best ensure the Conservatives don’t win. Let’s say your preferred candidate has no chance to win your riding. You can swap that vote out with someone else in the group so that you can vote for the party that has the best chance to stop the Conservatives from winning the seat. This allows you to vote for your party of preference (and thus keep smaller parties alive) while doing your best to keep the Tories out of power

Bien évidemment, cela ne va pas sans faire sourciller Élections Canada (avec raison, sans doute) qui suivra de près l’émergence de ce vote statégique rendu possible à grande échelle.

Élections Canada enquête (Radio-canada)
Elections Canada investigating online vote swapping

Pour en savoir plus : voir Vote pairing (Vote swapping)

La discussion est ouverte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun commentaire