Quelques « réseaux sociaux » au Québec: la suite

Posted on 4 minute(s)

Intéressantes, les réactions suite à mon billet sur “Quelques réseaux sociaux au Québec” publié voilà quelques jours. À lire les courriels reçus, je ne suis pas le seul à croire qu’on passe tellement de temps (blogues et médias) à observer ce que font les Facebook, LinkedIn, MySpace de ce monde qu’on en finit par oublier ce qui se fait plus près de nous. Non, ce n’est pas le désert, il y a un foisonnement de passions et d’idées dans notre industrie techno locale. Loin de là! Mais encore faut-il regarder au-delà des gros arbres qui nous bouchent la vue. Les courriels reçus me faisaient repenser à un autre billet, vieux d’un an celui-là toujours d’actualité: Toc-toc-toc, il y a quelqu’un ? (sur l’obsession de nos médias face aux grandes marques technologiques, au détriment de l’innovation… et bien sûr de ce qui se fait dans l’industrie locale).

Dans ce billet, je poursuis le petit travail de recensement des communautés virtuelles ou réseaux sociaux développés par des équipes locales. D’autres billets suivront (plus on cherche, plus on en trouve), dont un consacré exclusivement aux communautés de partage de vidéos et un autre sur les communautés de dating.

1. Austin Hill, qui fut partenaire dans les aventures TotalNet et Zero-Knowledge, s’apprêterait à lancer au cours de 2008, une « nouveauté type de communauté Web » : akoha. Pour reprendre leur mot, le projet ” changera la manière dont les gens considèrent les réseaux sociaux et les jeux en ligne. Nous travaillons à faire une application web incroyable qui pourra avoir un impact positif sur notre monde. » Donc très peu d’information jusqu’à présent. Sinon quelques bribes qui transpirent à l’occasion du blogue personnel d’Austin Hill: Billionswithzeroknowledge.

2. ILovetoPlay.com : est une communauté axée sur le sport; “un point de rencontre où participants sportifs et associations/clubs peuvent se trouver et communiquer entre eux“. Joueurs, entraîneurs, équipes, amateurs, écoles, bref tous les intervenants dans le onde du sport peuvent s’y rencontrer pour échanger profil, informations (matchs, tournois, ligues), chercher partenaires de sports, former des équipes, annoncer ses activités et faire ses demandes particulières.

Le site est ouvert depuis janvier 2007. Il est disponible en français et anglais. Visée internationale.

3. Kakiloc est un service Web qui permettra de localiser les membres de son réseau sur Google Maps (et de suivre ceux-ci dans certain de leur déplacement) et pour développer ce réseau selon certains critères de localisation (ex. de nouveaux contacts en fonction de lieux visités). Parmi les fonctionnalités, alertes, sms, courriel, etc..

Le site est en mode Beta privé et devrait être ouvert au public début 2008. Il est développé en anglais pour le marché international. Aucune version française n’est prévue pour l’instant.

4. MyCarpoolStation.com propose une communauté de partage de trajets automobiles. Le service est axé sur les trajets quotidiens et récurrents, ce qui est différent de l’offre d’AmigoExpress qui toujours plus autour des déplacements occasionnels. Le service cherche à jumeler les personnes d’un même lieu de travail ou d’une même institution scolaire afin de favoriser le covoiturage. Plusieurs fonctionnalités (horaire, météo, calculatrice de CO2, messagerie, etc.) appuient le service principal.

Site en anglais et Français. Disponible pour le Canada et les États-Unis.

5. The bigger your network is, the higher you and your profile are listed and visible. Voilà qui résume très bien ce réseau. Vous êtes invités à construire votre profil en y ajoutant vos vidéos Youtube… et ajouter vos contacts. Les résultats de recherche et les listing de membres sont toujours affichés en fonction du poids de votre réseau, par rapport aux autres. Plus votre réseau est grand, plus vous êtes visible; plus petit est votre réseau plus vous avez intérêt à le faire croître pour être visible.

Le service est uniquement en anglais et international.

6. Chacun a des services et des produist financiers à magasiner, un jour ou l’autre. Nous avons tous nos fournisseurs, nous avons tous nos expériences, et bien des choses à partager. Smarthippo.com se définit ainsi : the first ever web site that allows individuals to use the power of a community to save money when shopping for rates on financial products and services. Le version beta a été lancé en septembre dans le cadre du TechCrunch40. On peu consulter un billet détaillé sur MontréalTechWatch.

Le site est disponible en anglais uniquement. Son marché est nord-américain.

7. Weblo.com est probablement de tous les communautés présentés aujourd’hui, la plus connue. Le site a fait la manchette à quelques occasions. Le modèle d’affaires est à mi-chemin entre le jeu et la spéculation. On peut acheter et revendre des États, des villes, des identités de célébrités, de noms de domaine; et bien sur les revendre… à profit. En argent tout ce qu’il y de plus réel.

Selon Rocky Mirza, un des fondateurs du site : « C’est un peu comme un jeu de Monopoly sur les stéroïdes. Chaque propriété, ville et état qui existent dans le monde réel est à vendre sur Weblo.com. Il s’agit de réseautage personnel incluant un aspect commercial, où les membres sont finalement payés pour leur popularité. Avant Weblo.com, seulement les fondateurs de sites Web et les actionnaires retiraient des profits. »

Le site est uniquement en Anglais et existe depuis un peu plus d’un an.

– – – – – – – – – – – – – –

Ps.: Plusieurs personnes m’ont suggéré des sites; notamment, Heri de MontréaTechWatch, dont plusieurs des sites présentés ici faisaient partis de ses suggestions. Je vous remercie tous. Et n’hésitez à m’en faire parvenir de nouveaux.

La discussion est ouverte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Comments
  • Heri
    21 octobre 2007

    Bonjour,

    oui, ce sont tous des réseaux sociaux prioritaires, je regarde d’ailleurs beaucoup sur ce qui va sortir de standoutjobs et akoha.

    aussi, juste un point, on en avait discuté mais j’avais seulement evoqué les sites anglophones. un billet sur les réseaux sociaux francophones serait bien aussi. il me vient à l’esprit doyoulookgood ou par exemple la nouvelle plate-forme de radioenergie (qui s’inspire du phenomenal succes francais skyrock)

  • Heri
    20 octobre 2007

    Bonjour,

    oui, ce sont tous des réseaux sociaux prioritaires, je regarde d’ailleurs beaucoup sur ce qui va sortir de standoutjobs et akoha.

    aussi, juste un point, on en avait discuté mais j’avais seulement evoqué les sites anglophones. un billet sur les réseaux sociaux francophones serait bien aussi. il me vient à l’esprit doyoulookgood ou par exemple la nouvelle plate-forme de radioenergie (qui s’inspire du phenomenal succes francais skyrock)