(1) Campagne 2008: Contactez-nous… qu’ils disent

Posted on 4 minute(s)

Je débute aujourd’hui une série de billets un peu plus en profondeur sur les activités Web des partis politiques durant cette campagne électorale fédérale 2008. Ces billets seront précédés de la mention Campagne 2008.

Premier arrêt : la section Contactez-nous / Contact Us des partis.

– – – – – – – – – –

Si vous étiez responsable de la permanence d’un parti, trouverez-vous concevable de laisser sonner le téléphone sans répondre?. Eh! bien, le courriel, c’est pareil. Il ne faut pas les laisser s’empiler.
 
Lors de la dernière élections provinciales, j’ai fait un petit test en envoyant un courriel à tous les partis afin de vérifier quel suivi chacun faisait. Les résultats avaient été catastrophiques: un seul (le PQ) m’avait répondu dès les premières heures; un second (les vert) avait répondu à la 2e demande d’information. Les autres, silence radio, aucune réponse ni au 1er ni au 2e envoi. Au-délà de tous les artifices que les partis mettront sur leur site, des pages Facebook qu’il pourront créer, des tweets qu’il pourront envoyer, ou des vidéos qu’ils pourront diffuser, l’observation des fonctions de base liés aux usages Internet les plus populaire (ex. le courriel) est très instructif sur leur maîtrise des technologie et des moyen mis en oeuvre. Comment voulez-vous qu’un parti politique soit capable d’animer un réseau social de supporteurs, s’il n’est même pas capable de répondre aux simples demandes de base ou d’entretenir leurs bulletins réguliers.
 

De tous les usages Internet, le courriel est le plus utilisé, le plus généralisé. Plus de 60% de la population utilise le courrier et possède une adresse de courriel. Tous les partis se cassent la tête pour obtenir les courriels des visiteurs. Les partis ne doivent donc pas négliger ce type de contact. Principalement lorsque c’est le visiteur ou le sympathisant qui vient vers lui.

Je récidive donc encore une fois la même expérience. Tous les partis politiques ont déjà reçus le même courrier, provenant de la même personne, posant la même question, à quelques minutes d’intervalle.

Étant donné que je suis gentil, cette fois-ci je l’annonce en début de processus. Messieurs-dames des partis, surveillez vos courriers, vous l’avez déjà reçu. J’attends une réponse. Vous serez notés à la fin de l’exercice. Et je sais que plusieurs partis politiques me lisent…. même en français. Alors pas d’excuses!

 
Quelques remarques à propos des sections “Contactez-nous”

 
Et jusqu’à maintenant… une réponse

Premier constat, un seul parti à penser mettre une système de réponse automatique. Ce qui est DE BASE dans cette situation. Le message simple : Merci pour votre courriel. L’un de nos agents d’information vous répondra dès que possible. Je n’ai pas besoin de plus, ça me met en confiance. Un bon point pour les Verts. Vous serez bien notés!

Et oh! surprise un parti m’a déjà répondu ? Les Verts. Temps de réponse entre mon envoi et la réponse à ma question : 9 minutes. Impressionnant. Je donne 100% aux Verts… avant même d’avoir ramassé les copies.

Pour les autres, j’attends toujours. Et je sais que pour certains d’entre vous, j’attendrai probablement jusqu’à une prochaine élection….

M.A.J.

Moins de 24 heures après l’envoi de ma demande d’information, le Bloc québécois a répondu. Comme dans le cas du Parti Vert, la réponse est très complète, très personnalisée. Manifestement dans les deux cas, on s’est vraiment beaucoup forcé pour donner une longue et bonne réponse. Chapeau!

Quand aux autres, pas encore de réponse…

 

La discussion est ouverte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Comments
  • Patricia Tessier
    25 septembre 2008

    Bonjour Yves,

    Intéressant comme exercice et effectivement une bonne validation du b-a ba de la communication internet. Puisque tu donnes aux partis le “heads-up” sur l’exercice, peut-être seront-ils plus prompts à te répondre. De mon côté, j’ai testé envoyer un courriel à M. Dion puisque j’habite dans sa circonscription et silence radio depuis plus de 10 jours.

  • Patricia Tessier
    25 septembre 2008

    Bonjour Yves,

    Intéressant comme exercice et effectivement une bonne validation du b-a ba de la communication internet. Puisque tu donnes aux partis le “heads-up” sur l’exercice, peut-être seront-ils plus prompts à te répondre. De mon côté, j’ai testé envoyer un courriel à M. Dion puisque j’habite dans sa circonscription et silence radio depuis plus de 10 jours.