Anecdote de théâtre

Posted on 1 minute(s)

Samedi soir, je suis allé au théâtre. Au TNM. voir Nebbia, qu’au passage je conseille fortement. Mais là n’est pas le propos.

Tout juste avant le début de la représentation, un mot pré-enregistré de Lorraine Pintal, un trop long mot, dénoncant les coupures dans la culture du gouvernement Harper. Un long message pour nous inviter à signer une pétition qui circulera à la fin.

Il m’est resté comme un arrière-goût désagréable. L’assistance était pour la plupart acquise à la cause. Les autres ne seront pas sensibles à ce propos. Alors pourquoi profiter de notre “captivité” pour nous enfoncer de force un message ? Tant d’autres façons de nous dire ces choses essentielles. Tant de façons pour nous mobiliser à poser un geste.

Bien sûr, je n’ai pas signé cette pétition; ce qu’en temps normal, je me serais empressé de faire. J’hésitais à reprendre mon abonnement; grâce à cette effronterie, je saute mon tour cette année.

Non, mais pour qui nous prend-on ?

N’est-ce qu’une fausse impression, mais il me semble que chaque geste posé par les artisans de l’industrie culturelle pour dénoncer les coupures irritent souvent plus qu’ils ne réussissent à convaincre.

La discussion est ouverte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Comments
  • Clément Laberge
    22 septembre 2008

    C’est bien là tout le drame… je pense que les conservateurs avaient très bien pressentis l’état de désorganisation du monde culturel… auprès de qui ils n’avaient rien à perdre et qu’ils pouvaient diviser à leur gré.

    Un article d’Alec Castonguay, dans L’Actualité de septembre décrivait *TRÈS* bien tout cela… un article qui a beaucoup éclairé ma compréhension de cette campagne électorale. À lire, parce que je pense qu’il n’a pas fini de nous éclairer… au moins pour les trois prochaines semaines… et possiblement pour les quatre prochaines années…

    Sur le site de l’actualité (** ne pas oublier d’appuyer sur « page suivante » au bas des pages **):
    http://www.lactualite.com/politique/article.jsp?content=20080909_163023_23236

    Josée Legault sur le même sujet:
    http://vigile.net/Le-clientelisme-chirurgical

  • Clément Laberge
    21 septembre 2008

    C’est bien là tout le drame… je pense que les conservateurs avaient très bien pressentis l’état de désorganisation du monde culturel… auprès de qui ils n’avaient rien à perdre et qu’ils pouvaient diviser à leur gré.

    Un article d’Alec Castonguay, dans L’Actualité de septembre décrivait *TRÈS* bien tout cela… un article qui a beaucoup éclairé ma compréhension de cette campagne électorale. À lire, parce que je pense qu’il n’a pas fini de nous éclairer… au moins pour les trois prochaines semaines… et possiblement pour les quatre prochaines années…

    Sur le site de l’actualité (** ne pas oublier d’appuyer sur « page suivante » au bas des pages **):
    http://www.lactualite.com/politique/article.jsp?content=20080909_163023_23236

    Josée Legault sur le même sujet:
    http://vigile.net/Le-clientelisme-chirurgical